The Red (Team) Analysis Weekly - 9 janvier 2014 - Contrastes

Éditorial - Contrastes - L'année commence avec des contrastes intéressants. D'un côté, nous avons des tendances plus qu'inquiétantes. Le conflit syrien continue de s'étendre alors que, notamment, l'Irak semble retomber dans la guerre - comme on pouvait s'y attendre au vu du nombre d'attentats et de morts qui ne cesse d'augmenter au cours de l'année 2013 (si vous ne l'avez pas encore vu, RT l'a suivi d'une beauté sinistre 2013 Année du carnage en Irak et il y a bien sûr les données de l'ONU), comme le Liban connaît (encore) des attentats de plus en plus violents, sur fond de transmutation (connexe) à l'œuvre au Moyen-Orient. La tension entre la Chine et le Japon ne s'apaise pas, loin s'en faut, et pourrait bien engloutir la Corée du Sud. La situation en Extrême-Orient est dangereuse, et le devient de plus en plus au fil des semaines. Enfin, il y a aussi le retour sur l'agenda médiatique de l'Europe à l'approche des élections alors que la situation économique et financière ne s'est pas améliorée, du moins du point de vue des citoyens.

D'autre part, l'accent est mis de plus en plus sur les capacités, notamment technologiques, avec un accent sur la cybersécurité, l'internet des objets, les drones, etc. et (en apparence seulement, espérons-le) une évolution vers ces questions (par ex. La réorientation des services de renseignement du Pentagone est axée sur le cyberespace et les sciences et technologies.). Compte tenu de l'état instable du monde, on pourrait également espérer voir un regain d'intérêt pour l'embauche d'analystes, pour la création de centres stratégiques mondiaux, etc. Le risque ici pourrait être (si d'autres recherches spécifiques le confirmaient) que nous soyons confrontés à une situation de soit / soit, l'accent mis sur les capacités impliquant une négligence des intentions des acteurs, de la stratégie et de la tentative de comprendre et de considérer des situations complexes dans toutes leurs dimensions. Idéalement, le fait de traiter un type de questions ne devrait pas signifier que les autres sont oubliées.

A noter également, les différentes manières Lloyd's et Munich-Re traiter les chiffres désormais connus résultant des catastrophes naturelles de 2013. Le second souligne surtout les bonnes nouvelles (une bonne année , surtout pour les États-Unis, par rapport aux années précédentes car le coût global est beaucoup plus faible). Le premier, bien que constatant des données similaires, regarde "derrière les chiffres", les événements spécifiques et les anomalies et constate que "le catalogue d'événements contenait quelques leçons importantes pour eux [les assureurs]."

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire sur Paper.Li

analyse de l'horizon, alerte stratégique, risque, sécurité nationale, sécurité internationale

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation ainsi que les problématiques d'intelligence artificielle et de technologie quantique du point de vue de la sécurité internationale. Elle enseigne au niveau du master à SciencesPo-PSIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR