Chaque semaine, notre scan recueille des signaux faibles - et moins faibles... Lire le scan du 19 mars → Monde - L'attentat meurtrier du 18 mars contre le musée du Bardo en Tunisie a rappelé au monde que la menace Salafi-Jihadi est loin d'être vaincue, malgré une certaine lassitude affichée par les foules et les médias face à de tels attentats. Un des signaux intéressants à noter ici, est le petit nombre d'articles provenant de la foule et faisant référence à l'attaque. Seuls trois articles ont été publiés dans The Weekly, alors que les victimes sont bien plus importantes que celles des attentats de Charlie Hebdo à Paris ou de la fusillade au Danemark, sans parler des conséquences pour l'économie tunisienne et, plus largement, pour la politique, et en termes de propagation des attaques djihadistes, la menace [...].

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation ainsi que les problématiques d'intelligence artificielle et de technologie quantique du point de vue de la sécurité internationale. Elle enseigne au niveau du master à SciencesPo-PSIA.

FR