Le 20 avril 2015, le président chinois Xi Jinping et le premier ministre pakistanais Nawaz Sharif ont annoncé un plan commun pour le développement d'un corridor économique et énergétique reliant les deux pays par le biais du développement d'infrastructures gigantesques d'une valeur de 46 milliards de dollars (Katharine Houreld, "China and Pakistan launch economic corridor plan worth 46 billion dollars", Reuters, 20 avril 2015). Si cette annonce est en soi très impressionnante, elle ne constitue en fait qu'une partie de la grande stratégie de la Chine, baptisée "Nouvelle route de la soie". Cette stratégie est définie par les concepts de "ceinture et route" (littéralement en chinois Yídài yílù, 一带一路, une ceinture, une route) ("Les nations de la ceinture et de la route représentent 26 % du commerce de la Chine", The Beijing Review, 29 avril 2015). […]

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris)

Le Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris) dirige le département Environnement et sécurité de la Société d'analyse (équipe) rouge. Il est spécialisé dans les études stratégiques et la sociologie de la défense, avec un accent sur la géostratégie environnementale. Il est l'auteur de "Menace climatique sur l'ordre mondial", "Ecologie et gouvernance mondiale", "Guerre et Nature, l'Amérique prépare la guerre du climat" et de "Hollywood, le Pentagone et Washington".

FR