Le 25 mai 2015, les autorités politiques chinoises ont accepté de financer la construction d'un pipeline entre le Pakistan et l'Iran, baptisé "pipe-line de la paix" (Valantin, "China, and the new silk road : the Pakistani strategy", The Red Team Analysis Society, 18 mai 2015). Comme nous l'avons vu, cet accord fait partie de la stratégie chinoise appelée "la nouvelle route de la soie", qui est définie par le concept "Une ceinture, une route". La "route" vise à créer un système mondial "terre et mer" ("les nations de la ceinture et de la route représentent 26 % du commerce de la Chine", The Beijing Review, 29 avril 2015), afin d'attirer les fournitures et les ressources diverses dont l'économie et le développement urbain chinois en pleine croissance ont grandement besoin. Chaque "segment" de la [...].

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris)

Le Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris) dirige le département Environnement et sécurité de la Société d'analyse (équipe) rouge. Il est spécialisé dans les études stratégiques et la sociologie de la défense, avec un accent sur la géostratégie environnementale. Il est l'auteur de "Menace climatique sur l'ordre mondial", "Ecologie et gouvernance mondiale", "Guerre et Nature, l'Amérique prépare la guerre du climat" et de "Hollywood, le Pentagone et Washington".

FR