Le paysage géopolitique à la fin de l'année 2015 est particulièrement étrange. En effet, il est à la fois dominé par l’énorme rassemblement des chefs d’État et de gouvernement réunis à Paris pour la «COP 21», qui vise à rendre possible un traité international sur le changement climatique, et par la guerre contre l’État islamique, comme le préconise la France. Le président travaille à rendre possible une nouvelle coopération entre la coalition dirigée par les Etats-Unis et la Russie contre l'ennemi commun (Yves Bourdillon, «Hollande, Poutine et Obama se liguent contre Daech», Les Echos, 17/11/2015) après les terribles attaques perpétrées contre Paris le 13 novembre, à la suite de l’abattage de l’avion russe le 31 octobre, de l’attaque au Liban du 12 novembre et de l’attentat à la bombe de Tunis le 24 novembre. […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

A propos de l'auteur: Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris)

Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris) dirige le département Environnement et Sécurité de The Red (Team) Analysis Society. Il est spécialisé en études stratégiques et en sociologie de la défense, notamment en géostratégie de l'environnement. Il est l'auteur de "Menace climatique sur l'ordre mondial", "Ecologie et gouvernance mondiale", "Guerre et Nature, Amérique prépare la guerre du climat". "(Guerre et nature: l’Amérique se prépare à la guerre climatique) et de" Hollywood, le Pentagone et Washington ".

FR
EN FR