Les Émirats arabes unis s'orientent rapidement vers la révolution de l'intelligence artificielle. Ce changement s'exprime par de nombreuses décisions prises par les plus hautes autorités politiques des Émirats arabes unis. Par exemple, le 16 octobre 2017, le cheikh Mohamed Bin Rashid Al Maktoum, vice-président des E.A.U. et dirigeant de Dubaï, a nommé Omar Bin Sultan al Olama ministre de l'intelligence artificielle (IA) de l'Union. Cette nomination, en soi une première mondiale, a été suivie par la publication du Stratégie des E.A.U. en matière d'intelligence artificielle (“Les EAU se tournent vers l'intelligence artificielle pour préparer l'avenir”, Le Nationalle 16 octobre 2017, et "La stratégie des EAU en matière d'intelligence artificielle”, Gouvernement.ae).

Ce mouvement politique singulier s'inscrit dans l'émergence de ce qu'Hélène Lavoix appelle la "gouvernance de l'IA", c'est-à-dire "l'intersection entre le développement de l'IA et la politique" ("Quand l'intelligence artificielle va alimenter la géopolitique - Présentation de l'IA”, The Red Team Analysis Societyle 29 novembre 2017). Cette institutionnalisation de la "gouvernance de l'IA aux E.A.U." en tant qu'élément clé et central de la grande stratégie des E.A.U. exprime la façon dont les Emirats commencent à élaborer leur développement en une puissance durable basée sur l'IA. En d'autres termes, l'IA devient la pierre angulaire d'une nouvelle définition du développement et du pouvoir des E.A.U., dans un monde de changement climatique et de ressources limitées.

Image satellite des Émirats arabes unis en octobre

Dans une première partie, nous allons étudier comment l'IA va être utilisée comme moteur d'un modèle de développement plus durable. Ensuite, nous verrons comment cette évolution vers la durabilité est intégrée à la manière dont l'Union commence déjà à répondre à l'épuisement prochain du pétrole et à ses besoins en eau. Enfin, nous verrons comment cette évolution vers l'intégration de l'intelligence artificielle est déjà utilisée pour soutenir la grande stratégie des E.A.U. visant à devenir une puissance par son adaptation aux nouvelles conditions énergétiques et planétaires.

L'accès pour les non-membres ou pour votre forfait est limité.
Pour continuer la lecture, devenir membre de la société d'analyse The Red (Team).
Si vous êtes déjà membre, veuillez login (n'oubliez pas de rafraîchir la page).

Article complet 2230 mots - 5 PAGES

 

À propos de l'auteurJean-Michel Valantin (PhD Paris) dirige le département Environnement et Géopolitique de la Société d'analyse (équipe) rouge. Il est spécialisé dans les études stratégiques et la sociologie de la défense, avec un accent sur la géostratégie environnementale.

Image en vedette : Antenne de Dubaï par Nino Verde (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons.

 

 

 

Publié par Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris)

Le Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris) dirige le département Environnement et sécurité de la Société d'analyse (équipe) rouge. Il est spécialisé dans les études stratégiques et la sociologie de la défense, avec un accent sur la géostratégie environnementale. Il est l'auteur de "Menace climatique sur l'ordre mondial", "Ecologie et gouvernance mondiale", "Guerre et Nature, l'Amérique prépare la guerre du climat" et de "Hollywood, le Pentagone et Washington".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR