La Chine et la nouvelle route de la soie : Des puits de pétrole à la lune... et au-delà

 Le 25 mai 2015, les autorités politiques chinoises ont accepté de financer la construction d'un pipeline entre le Pakistan et l'Iran, baptisé "pipe-line de la paix" (Valantin, "China, and the new silk road : the Pakistani strategy", The Red Team Analysis Society, 18 mai 2015). Comme nous l'avons vu, cet accord fait partie de la stratégie chinoise appelée "la nouvelle route de la soie", qui est définie par le concept "Une ceinture, une route". La "route" vise à créer un système mondial "terre et mer" ("les nations de la ceinture et de la route représentent 26 % du commerce de la Chine", The Beijing Review, 29 avril 2015), afin d'attirer les fournitures et les ressources diverses dont l'économie et le développement urbain chinois en pleine croissance ont grandement besoin. Chaque "segment" de la [...].

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

La Grèce et la banque BRICS, un scénario oublié ?

La décision du Premier ministre Tsipras (par exemple, The Guardian), le 26 juin 2015, de consulter les citoyens grecs lors d'un référendum sur leur volonté d'accepter ou non les mesures d'austérité sans fin exigées dans le cadre du renflouement actuel était évidemment une mesure inattendue pour les créanciers de la Grèce. Du point de vue du gouvernement grec, c'était cependant logique compte tenu [...].

La Chine, Israël et la nouvelle route de la soie

En avril 2014, le président israélien et figure historique Shimon Peres a effectué une visite d'État de trois jours en Chine, afin de renforcer les relations croissantes entre les deux pays (Shannon Tiezzi, "As China Turns Toward Middle East, China and Israel Seek Closer Ties", The Diplomat, 9 avril 2014). Il est intéressant de noter que les discussions ont principalement porté sur l'agriculture, les ressources naturelles, la protection de l'environnement, l'éducation et les soins de santé. Depuis lors, d'autres discussions ont eu lieu sur la coopération en matière de défense (Mercy A. Kuo et Angelica O. Tang, "The U.S.-China-Israel Defense Dynamic : Strategic Common Ground", The Diplomat, 11 mai 2015). Pékin a même proposé sa médiation dans le conflit israélo-palestinien (Shannon Tiezzi, "China appoints new special envoy to the Middle East", The Diplomat, septembre [...]

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

La Chine et la nouvelle route de la soie : La stratégie pakistanaise

Le 20 avril 2015, le président chinois Xi Jinping et le premier ministre pakistanais Nawaz Sharif ont annoncé un plan commun pour le développement d'un corridor économique et énergétique reliant les deux pays par le biais du développement d'infrastructures gigantesques d'une valeur de 46 milliards de dollars (Katharine Houreld, "China and Pakistan launch economic corridor plan worth 46 billion dollars", Reuters, 20 avril 2015). Si cette annonce est en soi très impressionnante, elle ne constitue en fait qu'une partie de la grande stratégie de la Chine, baptisée "Nouvelle route de la soie". Cette stratégie est définie par les concepts de "ceinture et route" (littéralement en chinois Yídài yílù, 一带一路, une ceinture, une route) ("Les nations de la ceinture et de la route représentent 26 % du commerce de la Chine", The Beijing Review, 29 avril 2015). […]

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

L'Arctique, la transition énergétique de la Russie et de la Chine

De nombreuses villes chinoises traversent ce que l'on appelle aujourd'hui une "aéropocalypse" principalement due à l'explosion des usines de charbon et au transport par voiture. En attendant, la Russie renouvelle et étend son réseau d'oléoducs et de gazoducs vers la Chine. Pendant ce temps, la région arctique et subarctique connaît un réchauffement atmosphérique majeur de plus de [...]

L'Arctique russe, l'énergie et un changement de pouvoir massif

Un changement de pouvoir mondial majeur se produit dans l'Arctique. Il est dû à de nouvelles découvertes massives de pétrole et de gaz, combinées aux effets du changement climatique. En effet, le 28 septembre 2014, Igor Sechin, PDG de Rosneft, la gigantesque compagnie pétrolière russe, a annoncé la découverte d'un champ pétrolier géant dans la mer de Kara, au nord de la Sibérie (Zero Hedge, "Russia discover massive Arctic oil field which maybe larger than the Gulf of Mexico", 28 septembre 2014). Selon les premiers commentaires, cette structure sous-marine appelée Universitetskaya, pourrait contenir des réserves de pétrole et de gaz égales ou supérieures à celles du Golfe du Mexique. Comme l'a déclaré Igor Sechin, cité par Bloomberg (Arkhipov, Chierman et Chilcote), "la Russie dit que le puits arctique foré avec Exxon Mobil [...]

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

The Red (Team) Analysis Weekly 170 - La Chine entrevoit la possibilité d'une troisième guerre mondiale

Chaque semaine, notre scan recueille des signaux faibles - et moins faibles... Lire le scan du 18 septembre → Le Weekly est le scan de The Red (Team) Analysis Society et il se concentre sur les questions de sécurité nationale et internationale. Il a débuté comme une expérience avec Paper.li pour collecter des idées, notamment par le biais de Twitter. Son succès et son [...]

Arctic Fusion : Stratégies convergentes entre la Russie et la Chine

L'Arctique est-il en train de devenir un lac sino-russe ? La question doit être posée, en raison de la façon dont ces deux géants eurasiens acquièrent une influence massive et coordonnée dans toute la région arctique, en tirant parti des changements géophysiques provoqués par le réchauffement climatique (NASA, Global climate change). Par exemple, suite à l'accord historique de $ 400 milliards entre la société russe Gazprom et la Chine, par lequel la Russie fournira à la Chine du pétrole et du gaz pendant trente ans, il a été annoncé que les entreprises des deux pays se réjouissaient d'explorer et de développer l'Extrême-Orient russe, qui fait partie, ou est très proche, de la région arctique et subarctique (Ding Ying, A Gas bond, la coopération énergétique servira de nouveau lien entre [...]

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

La Chine arctique (2) - Le façonnage du Nord par les Chinois

Au cours des dernières années, la Chine a multiplié les relations commerciales et politiques avec les pays de l'Arctique. Réciproquement, ces pays ont approfondi leurs liens avec la Chine. Par exemple, le 24 avril 2014, la reine Margrethe II du Danemark a effectué une visite d'État en Chine et a été reçue par le président Xi Jinping (Global Times, "China, Denmark eye closer relationship", 2014-4-25). Au cours de cette visite, une cérémonie a été organisée pour la signature de plusieurs accords, "portant notamment sur la technologie maritime, les économies d'énergie et l'élimination de la pauvreté". (Global Times, ibid). Ces nouveaux liens politiques et économiques entre Pékin et Copenhague se développent parallèlement aux nouvelles relations entre la Chine et le Groenland (Viviane du Castel et Paulo Brito, Groenland, entre indépendance et récupération géostratégique ?, 2014), qui, aujourd'hui, est en partie autonome [...].

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

La Chine arctique (1) - Le dragon et les Vikings

Le 15 mars 2013, la Chine et l'Islande ont signé un accord bilatéral de libre-échange (Ministère des affaires étrangères, Islande). Cet accord a été signé trois mois avant que la République de Chine ne devienne un "observateur permanent" de l'Arctique Stephen Blank, "China's Arctic strategy", The Diplomat, 20 juin 2013), tandis que le "Snow Dragon", le premier brise-glace chinois, a déjà effectué cinq voyages dans l'Arctique, en 1999, 2003, 2008, 2010 et 2012, à l'occasion desquels il a emprunté la route maritime du Nord. Ce geste politique et économique de Pékin révèle une évolution profonde de la grande stratégie de la République populaire de Chine, ainsi que le changement de l'équilibre des pouvoirs dans la région nord-atlantique et dans l'Arctique. Au cours des vingt-cinq dernières années, avec une [...]

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

FR