Les règles de la crise planétaire (partie 2)

Notre planète change. L'époque géologique actuelle se caractérise par le fait que l'espèce humaine est devenue la principale force géologique et biologique sur la Terre. Ce changement global est motivé par le développement de la technologie, de l'agriculture, de l'industrie, de l'urbanisation, de l'utilisation systémique du charbon, du pétrole et du gaz naturel comme source d'énergie et de leur convergence. […]

Géopolitique énergétique et politique climatique: une relation complexe

Le paysage géopolitique à la fin de l'année 2015 est particulièrement étrange. En effet, il est à la fois dominé par l’énorme rassemblement des chefs d’État et de gouvernement réunis à Paris pour la «COP 21», qui vise à rendre possible un traité international sur le changement climatique, et par la guerre contre l’État islamique, comme le préconise la France. Le président travaille à rendre possible une nouvelle coopération entre la coalition dirigée par les Etats-Unis et la Russie contre l'ennemi commun (Yves Bourdillon, «Hollande, Poutine et Obama se liguent contre Daech», Les Echos, 17/11/2015) après les terribles attaques perpétrées contre Paris le 13 novembre, à la suite de l’abattage de l’avion russe le 31 octobre, de l’attaque au Liban du 12 novembre et de l’attentat à la bombe de Tunis le 24 novembre. […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

La Chine et la nouvelle route de la soie: des puits de pétrole à la lune… et au-delà

 Le 25 mai 2015, les autorités politiques chinoises ont accepté de financer la construction d'un gazoduc entre le Pakistan et l'Iran, baptisé «pipe-line de la paix» (Valantin, «La Chine et la nouvelle route de la soie: la stratégie pakistanaise», The Red Team Analysis Society, 18 mai 2015). Comme nous l'avons vu, cet accord fait partie de la stratégie chinoise appelée «la nouvelle route de la soie», définie par le concept «une ceinture, une route». La «route» vise à créer un système mondial «terre et mer» («Les nations de la ceinture et des routes représentent 26% du commerce de la Chine», The Beijing Review, 29 avril 2015), afin d'attirer des approvisionnements et des ressources diverses. dont l’économie chinoise et le développement urbain se développent rapidement. Chaque «segment» de […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

L'Arctique, la Russie et la transition énergétique en Chine

De nombreuses villes chinoises traversent ce que l’on appelle à présent une «airpocalypse», principalement en raison de l’explosion de centrales au charbon et du transport par voiture. Entre-temps, la Russie renouvelle et élargit son réseau de pipelines de pétrole et de gaz en direction de la Chine. Pendant ce temps, la région arctique et subarctique subit un réchauffement atmosphérique majeur de plus en plus […]

L'Arctique russe, énergie et grand changement de pouvoir

A major world power shift is happening in the Arctic. It is due to new massive oil and gas discoveries, combined with the effects of climate change. In effect, on 28 September 2014, Igor Sechin, CEO of Rosneft, the Russian mammoth oil company, announced the discovery of a giant oil field in the Kara Sea, north of Siberia (Zero Hedge, “Russia discovers massive Arctic oil field which maybe larger than the Gulf of Mexico“, 28 September, 2014). According to the first commentaries, this sub-sea structure called Universitetskaya, potentially, could contain reserves of oil and gas equal or superior to the Gulf of Mexico. As Igor Sechin declared, quoted by Bloomberg (Arkhipov, Chierman and Chilcote, “Russia says Arctic well drilled with Exxon Mobil […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Arctique: la frontière américaine perdue?

Au fur et à mesure que l'Arctique se réchauffe, l'influence de la Chine et de la Russie dans cette région augmente (Valantin, Arctic Fusion: stratégies de convergence 2014 et de la Chine). En attendant, on peut se demander si l'influence stratégique des États-Unis ne faiblit pas. Au cours des sept dernières années, la Chine et la Russie ont élaboré et déployé de grandes stratégies puissantes pour l'Arctique, par des moyens politiques, économiques, industriels, technologiques et militaires (Ding Ying, «Réalisant les rêves de la Chine et de la Russie, la Chine et la Russie sont déterminées à promouvoir les relations bilatérales entre les deux pays. rendre les deux pays sûrs, forts et prospères », The Beijing Review, 28 mars 2013). Depuis la fin du XIXe siècle, les États-Unis sont une puissance arctique de premier plan (Charles Emmerson, L'histoire future de l'Arctique, 2010). Est-ce toujours le cas et sera-t-il […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Fusion dans l'Arctique: stratégies convergentes entre la Russie et la Chine

L'Arctique est-il en train de devenir un lac sino-russe? La question doit être posée, en raison de la manière dont ces deux géants eurasiens acquièrent une influence massive et coordonnée dans toute la région arctique, profitant des changements géophysiques causés par le réchauffement climatique (NASA, Changement climatique mondial). Par exemple, suite à l'accord historique de 400 milliards de dollars entre la Russie et la Chine, Gazprom, par lequel la Russie fournira du pétrole et du gaz à la Chine pendant trente ans, il a été annoncé que les sociétés des deux pays avaient hâte d'explorer et de développer l'Extrême-Orient russe. , qui fait partie ou est très proche de la région arctique et subarctique (Ding Ying, Un lien gazier, la coopération énergétique servira de nouveau lien entre […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Chine arctique (2) - La formation chinoise du nord

Over the last few years China has been multiplying commercial and political relationships with Arctic countries. Reciprocally, these countries have been deepening their Chinese bonds. For example, on 24 April 2014, Queen Margrethe II of Denmark paid a state visit to China, and was received by President Xi Jinping (Global Times, “China, Denmark eye closer relationship“, 2014-4-25). During this visit, a ceremony was held over the signature of several agreements, “involving maritime technology, energy conservation, and poverty elimination among other fields.” (Global Times, ibid). These new political and economic ties between Beijing and Copenhagen are being developed alongside new relations between China and Greenland (Viviane du Castel et Paulo Brito, Groenland, entre independence et recuperation géostratégique?, 2014), which, today, is partly autonomous […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Chine arctique (1) - Le dragon et les vikings

On 15 March 2013, China and Iceland signed a bilateral free trade agreement (Ministry for foreign affairs, Iceland). This agreement was signed three months before the Republic of China became a “permanent observer”of the Arctic Stephen Blank, “China’s Arctic strategy“, The Diplomat, 20 June 2013), while the “Snow Dragon”, the first Chinese icebreaker, has already made five trips in the Arctic, in 1999, 2003, 2008, 2010 and 2012, at which occasion it sailed the Northern Sea Route. This political and economic move by Beijing reveals a deep evolution of the grand strategy of the People’s Republic of China, as well as the shifting balance of power in the north-Atlantic region and in the Arctic. Over the last twenty-five years, with a […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Le réchauffement de l'Arctique, une crise hyper stratégique

Adapting a famous battle between the Teutonic knights and the Russian army during the thirteenth century in his 1938 movie, “Alexandre Nevski”, Sergei Eisenstein directs one of the most famous war scene in the movie’s history: he shows the terrible armoured Teutonic Knights charging the Russian ragtag army over a frozen lake. However, such is the weight of the Knights’ armours, that, after some fights,  the ice of Lake Peipous breaks up and all the Knights drown, giving the victory to the Russians. This could be a metaphor for what might happen in the Arctic during the decades to come, with an important nuance: there might be no winner in the end. Because of climate change, the Arctic is warming […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

FR
EN FR