La guerre de Syrie: le début d'une nouvelle phase

Cet article (long) met fin à la série actuelle de mises à jour sur la guerre en Syrie. Il se concentre sur l'évolution au sein de la coalition nationale et du Conseil militaire suprême, l'échec attendu de Genève 2 et le début d'une nouvelle phase de la guerre en Syrie. Cela nous permettra, ensuite, d’aboutir enfin à une évaluation de nos scénarios et indicateurs. Coalition nationale et Conseil militaire suprême La dernière alliance qui a vu le jour à l'automne est le Front des révolutionnaires de Syrie (SRF), créé le 9 décembre 2013 (voir vidéo Youtube), composé de groupes modérés ou non motivés par une idéologie, comme indiqué en détail. par Lund (13 décembre 2013) et cartographié ci-dessous (cliquez sur l'image pour l'agrandir). C'est une réaction à la nationalisation salafiste […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Faire face au brouillard de la guerre en Syrie: les islamistes syriens jouent le «jeu des trônes» régional

Cette deuxième mise à jour couvre l’évolution de la Syrie de juillet à octobre 2013. Elle s’intéresse tout d’abord à la dynamique du changement qui fait intervenir l’interaction entre les factions islamistes syriennes sur le terrain et les acteurs internationaux - en particulier la déclaration d’un «cadre islamique», puis la création d’un groupe de travail). l'armée islamique, qui a une incidence sur la situation générale, et fournit une cartographie actualisée des groupes islamistes syriens. Il aborde ensuite les évolutions liées à la Coalition nationale des forces de la révolution et de l'opposition syriennes. Les factions sunnites syriennes ayant l'intention d'installer un État islamiste en Syrie (Pour en savoir plus sur l'état d'avancement et l'historique des activités, voir ici) C'est au sein de ces groupes que nous avons été témoins tout au long de septembre-octobre 2013 des changements les plus puissants. Comme toujours et comme Lund […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

The Red (team) Analysis Weekly No121, 10 octobre 2013

Cette semaine, parmi les principaux groupes de signaux qui se dégagent, nous retrouvons ceux concernant la Turquie, sa géopolitique et son islamisme croissant, puis les chroniques d’une catastrophe écologique en devenir, y compris l’épuisement des ressources, avec l’importance croissante d’une «ruée vers l’espace» comme un contrepoids. Dans ce cadre, si nous regardons un autre - […]

Faire face au brouillard de la guerre en Syrie: dernières nouvelles

Comme nous l'avons souligné lorsque nous avons commencé la série sur la Syrie, l'un des défis analytiques auxquels nous sommes confrontés, en termes de prévoyance stratégique et d'avertissement, est le brouillard de la guerre. L’évolution rapide de la situation, à l’époque, ne cadre pas avec tout moyen statique permettant d’effectuer une analyse. Nous devons, bien sûr, surveiller ce qui se passe, mais également intégrer régulièrement cette surveillance dans notre analyse stratégique et enfin la faire connaître au public concerné (lecteurs, décideurs, décideurs). Après avoir exposé les difficultés méthodologiques et présenté la solution choisie, nous nous concentrerons sur les mises à jour elles-mêmes. Méthodologie: défis et solutions imparfaites Premièrement, en termes de périodicité et de contenu de la publication (livraison dans le jargon SF & W), un juste équilibre doit être trouvé entre […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Intelligence stratégique pour la Syrie - Scénario 3.4. Retour à la Syrie d'Al-Assad?

Despite the recent victory in Qusayr by the pro Al-Assad groups, and despite the strategic character of the city, this scenario  seems to be unlikely, but not impossible, in a very near future. To obtain complete victory, we may assume that the regime of Bashar Al-Assad would continue and even strengthen his current strategy of population displacement and use of foreign forces. However, this strategy has profound impacts that would make the construction of peace much more difficult: it favours sectarianism, the spiral of fear, hatred, and retribution, while destroying wealth and thus making it more difficult to deal with displaced people and providing for their return to normal life. As underlined almost a year ago by Joshua Landis: “The […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

FR
EN FR