Anticiper l'avenir de l'État-nation moderne: les chroniques d'Everstate

Des émeutes et des manifestations se sont produites progressivement et de manière accélérée dans de nombreux pays, à commencer par la France en 2005, et se sont répandues dans la plupart des pays du monde, du printemps arabe à la Thaïlande en passant par Hong Kong, les États-Unis ou, plus récemment, le Venezuela, l'Algérie. et France avec le mouvement Yellow Vest fin 2018 et […]

Stabiliser ou intensifier le mouvement du gilet jaune français?

Cet article cherche à évaluer l'avenir du mouvement de protestation Yellow Vest et de la situation en France. Il examine la manière dont les actions des autorités politiques peuvent stabiliser un mouvement de protestation. Ensuite, il applique cette compréhension au mouvement français. En effet, si les manifestations en France se poursuivent, samedi 26 janvier 2019 aura […]

Comprendre le mouvement français du gilet jaune et son Crescendo

La France est confrontée à un mouvement de protestation croissant. Ce mouvement s'appelle les «gilets jaunes» ou «gilet jaune». Le gouvernement français semble toujours être en retard dans sa réponse; les analystes politiques semblent être surpris de ce qui se passe et ont du mal à comprendre. Pendant ce temps, la violence augmente. Partie 2 de l'article: Stabiliser ou […]

Scénarios pour l'avenir de la Libye - Scénarios 1 (4) - Echec des négociations

Scénario 1: Vers la paix - suite Après avoir discuté de scénarios impliquant une mission de consolidation de la paix, cet article décrit en détail les scénarios évaluant le potentiel d’une solution pacifique pour l’avenir de la Libye dans les trois à cinq prochaines années, suggérons des indicateurs évaluer progressivement leur probabilité. Nous nous concentrerons tout d’abord sur le scénario détaillant l’alternative pour former avec succès un gouvernement d’union dans le cadre d’un accord de paix négocié de manière externe. La première possibilité pour l'évolution du sous-scénario 1.1 a été présentée ici. Ensuite, nous nous concentrerons sur le scénario dans lequel les participants à l’entretien de paix ne parviendront même pas à signer un accord de paix. L'organisation de toute la série de scénarios pour l'avenir de la Libye peut […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

La guerre en Libye et son avenir - Dynamiques tribales et guerre civile (1)

Le tribalisme dans la guerre civile en Libye est une dynamique puissante qui doit être analysée et comprise avant toute tentative de prospective. Libye comprend 140 tribus, dont environ 30 à 40 ont une influence politique, ce qui en fait « l'une des nations les plus tribales dans le monde arabe » (Kurczy et Hinshaw, The Christian Science Monitor, le 24 Février 2011; Varvelli, ISPI, mai 2013). En conséquence, si quelques-uns d’entre eux se rangent aux côtés de l’un ou de l’autre des groupes en guerre, cela aura un impact sur la guerre. L'identité tribale et son produit de favoritisme sont des dynamiques qui peuvent avoir un effet profond sur les allégeances politiques (voir la section sur la création de griefs). Parce que les tribus sont inclusives et ont souvent des liens familiaux étendus, elles sont naturellement prédisposées au favoritisme […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres.

Vous pouvez également accéder à cet article via notre payer par poste système.

Log in si vous êtes membre ou avez déjà acheté cet article.

La guerre en Libye et son avenir: état de la situation - Forces islamistes et Misrata (1)

With this post of our series on the war in Libya, and the next, we shall examine the pro-Islamist Libyan actors, including Islamist groups, militias from Misrata, the General National Congress (GNC) in Tripoli, and their regional supporters – Qatar and Turkey, after having focused previously on the Nationalist forces and the internationally recognized Council of Representatives in Tobruk (see Nationalist Forces I & Nationalist Forces II). The complexity and lethality of Libya’s civil war is steadily increasing for a host of reasons. As underlined previously (Mitchell, “Features of a War”), the Libyan conflict is not easily categorized. As far as ideological affiliation is concerned, for example, several Islamist militias in Libya hold to a Salafi-jihadist ideology. However, Seth G. Jones […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

La guerre en Libye et son avenir: état d'avancement - Forces nationalistes (2)

La guerre civile en Libye est récemment devenue plus complexe et dangereuse, le groupe djihadiste Majlis Shura Shabab al-Islam (Conseil de la chour islamique pour la jeunesse) a annoncé que la ville de Derna, située dans l'est de la Libye, faisait désormais partie de l'État islamique (Zelin, 10 octobre). 2014). L'implantation d'un État islamique dans l'est de la Libye pourrait susciter l'inquiétude des gouvernements internationaux qui combattent déjà l'État islamique en Syrie et en Irak. Avec sa frontière à moins de 200 miles de Derna, l’Égypte est particulièrement concernée, car elle se bat déjà contre des islamistes, notamment dans le Sinaï. Néanmoins, il est crucial de comprendre tous les acteurs sur le champ de bataille libyen, comme nous le faisons ici, si l’on veut donner un sens à la guerre civile et à ses ramifications internationales. Le […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

La guerre en Libye et son avenir: état d'avancement - Les forces nationalistes (1)

Avec deux alliances primaires en guerre et deux gouvernements rivaux, la guerre civile en Libye se polarise de plus en plus. La coalition islamiste / Misratan, ou Dawn of Libya, qui soutient le Congrès national général (GNC) à Tripoli, se bat contre le général Haftar et la coalition nationaliste, qui soutient le Conseil des représentants à Tobrouk. Gardant cela à l’esprit, nous commencerons l’état actuel des travaux par la coalition nationaliste. Dans ce poste, nous évaluerons spécifiquement la Garde des installations pétrolières, l'Armée de la Cyrénaïque, la Force de protection de la Cyrénaïque, l'armée libyenne, les forces spéciales al-Saiqa (Forces spéciales), les brigades al-Sawaiq et al-Qaqa. Les groupes restants - l'armée nationale libyenne, les brigades de Zintan, diverses tribus et forces régionales - seront présentés dans le prochain message. Le conseil de […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Guerre et paix en Ukraine: les séparatistes (1)

The war in Eastern Ukraine has killed from 15 April to 20 June an estimated number of “423 people, including servicemen and civilians,” (UN HCHR statement, 24 June 2014), which, compared with our own estimate of 99 deaths up to May 15 shows the rising violence of the ongoing fighting. Refugees and Internally Displaced People (IDPs) from the East now reach “nearly 34,600″ people,  with nearly half of the displacements – estimated to 15,200 within the Donetsk and Luhansk regions – taking place “over the last two weeks”, i.e. after 6 June 2014. Russia estimates that it now hosts 16,700 Ukrainian refugees on its territory, notably in the region of Rostov (Ria Novosti, 27 June; 14,000 on 25 June 2014, Itar-Tass). This, again, shows an intensification […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Conflit en Ukraine - Etat des lieux - Le système oligarchique

This article is the second of the series on the conflict in Ukraine and starts a review of the various domestic actors. It focuses on the oligarchic system, its dynamics and challenges. On 15 May 2014, steelworkers working for oligarch Rinat Akhmetov took over the city of Mariupol in the Donetsk Oblast, Ukraine, as reported by Andrew Kramer for the New York Times, even if the People’s Republic of Donetsk seems to have kept power (e.g. Roza Kazan, 18 May 2014), after Akhmetov released a first statement video (see original 14 May, with subtitles). Meanwhile, Kim Sengupta for The Independent, writing on the 9 May attack on Mariupol mentions that “An assortment took part in the assault, including a private army supposedly bankrolled by an oligarch – the “men in black”. […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

FR
EN FR