Géopolitique énergétique et politique climatique: une relation complexe

Le paysage géopolitique à la fin de l'année 2015 est particulièrement étrange. En effet, il est à la fois dominé par l’énorme rassemblement des chefs d’État et de gouvernement réunis à Paris pour la «COP 21», qui vise à rendre possible un traité international sur le changement climatique, et par la guerre contre l’État islamique, comme le préconise la France. Le président travaille à rendre possible une nouvelle coopération entre la coalition dirigée par les Etats-Unis et la Russie contre l'ennemi commun (Yves Bourdillon, «Hollande, Poutine et Obama se liguent contre Daech», Les Echos, 17/11/2015) après les terribles attaques perpétrées contre Paris le 13 novembre, à la suite de l’abattage de l’avion russe le 31 octobre, de l’attaque au Liban du 12 novembre et de l’attentat à la bombe de Tunis le 24 novembre. […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Sécurité planétaire ou la subversion de l'effondrement

On 3 November 2015, the Dutch Ministry of foreign affairs organises the conference “Planetary Security: Peace and Cooperation in Times of Climate Change and Global Environmental Challenges” at the Peace Palace in the Hague. This conference accompanies the worldwide mobilisation for the United Nations summit on climate change (known as “COP 21”), which will take place in Paris, France, from 30 November to 11 December 2015. The peculiarity of this conference lies in the fact that it infuses the idea of security with a political, strategic and societal meaning, while security also remains clearly defined as a moment of exchanges between policy-makers and experts on the threat caused by climate and environmental change. In other words, the very existence of […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

FR
EN FR