Arctique: la frontière américaine perdue?

Au fur et à mesure que l'Arctique se réchauffe, l'influence de la Chine et de la Russie dans cette région augmente (Valantin, Arctic Fusion: stratégies de convergence 2014 et de la Chine). En attendant, on peut se demander si l'influence stratégique des États-Unis ne faiblit pas. Au cours des sept dernières années, la Chine et la Russie ont élaboré et déployé de grandes stratégies puissantes pour l'Arctique, par des moyens politiques, économiques, industriels, technologiques et militaires (Ding Ying, «Réalisant les rêves de la Chine et de la Russie, la Chine et la Russie sont déterminées à promouvoir les relations bilatérales entre les deux pays. rendre les deux pays sûrs, forts et prospères », The Beijing Review, 28 mars 2013). Depuis la fin du XIXe siècle, les États-Unis sont une puissance arctique de premier plan (Charles Emmerson, L'histoire future de l'Arctique, 2010). Est-ce toujours le cas et sera-t-il […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Chine arctique (1) - Le dragon et les vikings

On 15 March 2013, China and Iceland signed a bilateral free trade agreement (Ministry for foreign affairs, Iceland). This agreement was signed three months before the Republic of China became a “permanent observer”of the Arctic Stephen Blank, “China’s Arctic strategy“, The Diplomat, 20 June 2013), while the “Snow Dragon”, the first Chinese icebreaker, has already made five trips in the Arctic, in 1999, 2003, 2008, 2010 and 2012, at which occasion it sailed the Northern Sea Route. This political and economic move by Beijing reveals a deep evolution of the grand strategy of the People’s Republic of China, as well as the shifting balance of power in the north-Atlantic region and in the Arctic. Over the last twenty-five years, with a […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Egypte et sécurité climatique

Since 2008, when massive food riots took place, followed by the “Arab spring revolution” in 2011, Egypt has become a land of political, religious and social conflicts (Krista Mahr, “Bread is life: food and protest in Egypt“, Time Magazine, January 31, 2011; Georges Corm, Le Proche-Orient éclaté, 2012), some of them between armed militant and religious factions on the one hand, the police, the military and the secret services, on the other. Meanwhile the civil society strongly emerges. Beyond spectacular events, the causes of these domestic political and religious conflicts are rooted, among other factors, into international and climate change dynamics. In effect, Egypt’s society and politics are deeply affected by the entanglement of economic, political, environmental and climate change […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Hyper Siege: changement climatique versus sécurité nationale américaine

Dans un passage des «Sept piliers de la sagesse», TE Lawrence, alias «Lawrence d'Arabie», rappelle que, alors qu'il menait une guerre de guérilla dans le désert d'Arabie, il cherchait un moyen d'assiéger une garnison ottomane. Il eut alors une sorte d'épiphanie militaire, comprenant qu'il n'avait pas besoin de le faire, car la garnison était déjà assiégée… par le désert. Tout ce qu'il avait à faire était de rester mobile. Cependant, un siège peut être une position très forte pour le défendeur, qui souvent ne peut être vaincue que de l'intérieur, comme le montre une longue histoire militaire depuis la guerre de Troie. On peut se demander si, à l'heure actuelle, l'appareil de défense nationale et de sécurité des États-Unis n'est pas dans la même […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Réchauffement de l'Arctique et grandes stratégies eurasiennes

En mai 2013, plusieurs pays asiatiques ont obtenu le statut «d'observateur permanent» auprès du Conseil de l'Arctique, l'organe regroupant les huit pays limitrophes de l'Arctique. Ces nouveaux «observateurs» sont la Chine, l'Inde, la Corée du Sud, Singapour et le Japon (Russia Today, exposition nord, 15 mai 2013). Cette ruée vers l'Arctique des pays asiatiques (dont certains tropicaux et équatoriaux) est l'une des dimensions les plus importantes de la course mondiale actuelle vers la région arctique (voir Valantin, «L'Arctique, le nouveau grand jeu»), déclenchée par la combinaison du réchauffement rapide du Nord et de la concurrence mondiale pour les ressources naturelles (Klare, La course pour ce qui reste, 2013). Les nouvelles grandes stratégies qui régissent cette course à l’Arctique, qui associent […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

FR
EN FR