Guerre et paix en Ukraine : Les séparatistes (1)

La guerre en Ukraine orientale a tué du 15 avril au 20 juin un nombre estimé de "423 personnes, y compris des militaires et des civils" (déclaration du HCDH des Nations unies, 24 juin 2014), ce qui, comparé à notre propre estimation de 99 morts jusqu'au 15 mai, montre la violence croissante des combats en cours. Les réfugiés et les personnes déplacées de l'Est atteignent désormais "près de 34,600″ personnes, avec près de la moitié des déplacements - estimés à 15 200 dans les régions de Donetsk et Louhansk - ayant eu lieu "au cours des deux dernières semaines", c'est-à-dire après le 6 juin 2014. La Russie estime qu'elle accueille aujourd'hui 16 700 réfugiés ukrainiens sur son territoire, notamment dans la région de Rostov (Ria Novosti, 27 juin ; 14 000 le 25 juin 2014, Itar-Tass). Cela montre, une fois de plus, une intensification [...].

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Évaluation des scénarios et des indicateurs de la guerre en Syrie

Chaque année, The Economist, dans sa série "The World in...", évalue ses succès et ses échecs par rapport à ses prévisions annuelles passées (par exemple pour 2012). Il s'agit d'un comportement exemplaire qui devrait être adopté par tous les praticiens : si nous voulons fournir des prévisions et des alertes stratégiques de qualité et réalisables, et améliorer notre processus, notre méthodologie et donc nos produits finaux, nous devrions toujours évaluer notre travail. Ayant maintenant terminé notre dernière série de mises à jour sur l'état de la guerre en Syrie, nous pouvons maintenant commencer à évaluer comment nos propres scénarios et indicateurs se sont comportés jusqu'à présent, s'ils doivent être mis à jour et les améliorations méthodologiques potentielles que nous devrions entreprendre. Évaluation des scénarios Au fur et à mesure de la conférence de Genève (voir [...])

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

La démocratie : la clé pour éviter les guerres futures ? (3)

Dans ce post, nous allons terminer l'étude du deuxième niveau d'analyse du cadre kantien, c'est-à-dire comment les États, dans leurs relations entre eux et aussi avec leurs citoyens, devraient se comporter dans leur poursuite de la démocratie et si cela conduit à la guerre ou non, comme cela pourrait arriver dans le cas de la Syrie, et enfin nous allons nous pencher sur le troisième niveau, l'humanité.

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

La démocratie : la clé pour éviter les guerres futures ? (2)

Dans le cadre kantien, différents types d'agents poursuivent la démocratie à trois niveaux : les individus au sein d'une nation, les États dans leurs relations entre eux et aussi avec leurs citoyens, et l'humanité. Dans cet article, nous examinerons comment les individus au sein d'une nation doivent se comporter s'ils veulent vraiment respecter les principes démocratiques.

Doivent-ils se rebeller et quand ? Devraient-ils soutenir la guerre, et quel type de guerre le cas échéant ?

Cet article est le deuxième volet d'une série de réflexions sur la démocratie, en particulier sur son lien avec la guerre, dans le cadre d'événements concernant notamment la Syrie, l'Egypte et le "réveil arabe" mais aussi les mouvements d'opposition européens et américains des années 2010. Le premier article peut être lu iciet le prochain et dernier ici.

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

La démocratie : la clé pour éviter les guerres futures ? (1)

L'été 2013 a été fertile en bouleversements et en événements violents, entourés de vives controverses et très souvent d'une absence de neutralité dans les médias. La communauté internationale est divisée. De ce fait, il est difficile de porter un jugement éclairé et équilibré. La prise de décisions politiques est donc encore plus dure que d'habitude, mettant en évidence [...].

FR