Guerre et paix en Ukraine: les séparatistes (1)

The war in Eastern Ukraine has killed from 15 April to 20 June an estimated number of “423 people, including servicemen and civilians,” (UN HCHR statement, 24 June 2014), which, compared with our own estimate of 99 deaths up to May 15 shows the rising violence of the ongoing fighting. Refugees and Internally Displaced People (IDPs) from the East now reach “nearly 34,600″ people,  with nearly half of the displacements – estimated to 15,200 within the Donetsk and Luhansk regions – taking place “over the last two weeks”, i.e. after 6 June 2014. Russia estimates that it now hosts 16,700 Ukrainian refugees on its territory, notably in the region of Rostov (Ria Novosti, 27 June; 14,000 on 25 June 2014, Itar-Tass). This, again, shows an intensification […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Évaluation des scénarios et des indicateurs pour la guerre en Syrie

Chaque année, The Economist, dans sa série «The World in…», évalue les succès et les échecs de ses prévisions annuelles passées (par exemple, pour 2012). Il s’agit d’un comportement exemplaire qui devrait être adopté par tous les praticiens: si nous voulons faire preuve de clairvoyance stratégique et d’alerte, et améliorer notre processus, notre méthodologie et donc nos produits finis, nous devrions toujours évaluer notre travail. Notre dernière série de mises à jour sur l’état de la guerre en Syrie étant terminée, nous pouvons maintenant commencer à évaluer comment nos scénarios et indicateurs ont évolué jusqu’à présent, s’ils doivent être mis à jour et les améliorations méthodologiques potentielles que nous devrions essayer. Évaluer les scénarios Au moment de la conférence de Genève (voir précédent […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

La démocratie: la clé pour éviter les guerres futures? (3)

Dans cet article, nous terminerons notre enquête sur le deuxième niveau d'analyse du cadre kantien, à savoir comment les États devraient, dans leurs relations les uns avec les autres et aussi avec leurs citoyens, se comporter dans leur quête de la démocratie et si cela conduisait à la guerre ou non, comme cela pourrait arriver dans le cas de la Syrie, et enfin, regardons le troisième niveau, l’humanité.

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

La démocratie: la clé pour éviter les guerres futures? (2)

Dans le cadre kantien, différents types d’agents poursuivent la démocratie à trois niveaux: les individus au sein d’une nation, les États dans leurs relations les uns avec les autres et aussi avec leurs citoyens, et l’humanité. Dans cet article, nous verrons comment les individus au sein d'une nation devraient se comporter s'ils veulent réellement respecter les principes démocratiques.

Devraient-ils se rebeller et quand? Devraient-ils soutenir la guerre et quel type de guerre, le cas échéant?

Cet article est la deuxième partie d’une série consacrée à la démocratie, en particulier à son lien avec la guerre, dans le cadre d’événements concernant notamment la Syrie, l’Égypte et le «réveil arabe», mais aussi les mouvements d’opposition européens et américains des années 2010. Le premier article peut être lu iciet le prochain et dernier ici.

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

La démocratie: la clé pour éviter les guerres futures? (1)

L'été 2013 a été fertile en bouleversements et en événements violents, entouré de controverses houleuses et très souvent d'une absence de neutralité dans les médias. La communauté internationale est divisée. En conséquence, il est difficile de porter des jugements éclairés et équilibrés. Prendre des décisions politiques est donc encore plus difficile que d'habitude, mettant en évidence les […]

FR
EN FR