The Red (Team) Analysis Weekly - 16 janvier 2014 - Redécouverte de la politique?

Éditorial - Redécouvrir la politique? Cette semaine est particulièrement intéressante, notamment à cause de l’émergence de nouvelles analyses, ou plutôt de la redécouverte de dynamiques politiques fondamentales (et bien sûr, par politique, je ne veux pas dire politicien), qui correspond parfaitement aux tendances actuelles et futures. Tout d'abord, la religion d'un côté, la science dans ses hautes technologies et la géo-ingénierie […]

2012 EVT - Scénario 2 - Panglossy: Même vieux, même vieux

Résumé de la semaine dernière: En 2012, Everstate (le type idéal correspondant à nos pays bien réels créés pour prévoir l'avenir de la gouvernance et de l'État-nation moderne) connaît un mécontentement croissant de sa population. Everstate est en proie à un déficit budgétaire grandissant et à un besoin croissant de liquidités, avec une appropriation progressive des ressources, tandis que la puissance du pouvoir public central faiblit au profit de divers groupes d’élite. Une vision du monde dépassée qui favorise l'incompréhension, la déconnexion et donc des actions inadéquates préside à son destin. Désormais, les autorités politiques sont de plus en plus incapables d'assurer la sécurité recherchée par les citoyens. Les risques pour la légitimité de l'ensemble du système augmentent. Alarmés par les difficultés croissantes et le mécontentement généralisé, les autorités gouvernantes décident de faire quelque chose. Parmi les trois scénarios ou histoires possibles qui […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Revisiter l'analyse d'influence

Une fois les variables (également appelées facteurs et facteurs selon les auteurs) identifiées - et dans notre cas cartographié, la plupart des méthodologies de prospective visent à réduire leur nombre, c’est-à-dire à ne conserver que quelques-unes de ces variables.

En effet, en considérant les limitations cognitives, ainsi que les ressources finies, on cherche à obtenir un certain nombre de variables qui peuvent être combinées facilement et relativement rapidement par le cerveau humain.

Le problème auquel nous sommes confrontés ici sur le plan méthodologique est de savoir comment réduire au mieux ce nombre de variables, en veillant à ne pas réintroduire de biais et / et à ne pas simplifier notre modèle au point de devenir inutile ou sous-optimal.

De plus, compte tenu également des effets indésirables potentiels des praticiens sur des modèles complexes, il est le plus souvent nécessaire de pouvoir présenter un modèle correctement simplifié ou réduit (tout en restant fidèle au modèle initial).

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

FR
EN FR