Turquie: un pouvoir énergétique et environnemental

Le 1er décembre 2014, le président de la République turque, Recep Tayyit Erdogan, et le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, se sont mis d'accord sur la mise en place d'un nouveau gazoduc reliant la Fédération de Russie à la Turquie via la mer Noire. Gazoduc de la mer Noire bcm en Turquie au lieu de South Stream ”, Russia Today, 1er décembre 2014). Ce nouveau projet s’appelle «stream turc» et remplace le «South Stream», qui devait relier la Russie à l’Europe en traversant les pays du sud de l’Europe. La décision de la Bulgarie de se retirer du projet, dans le contexte des tensions à propos de l'Ukraine entre les États-Unis et l'Union européenne, d'une part, la Russie, d'autre part, a conduit […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Inondation de pétrole (2) - Le pétrole et la politique dans un monde multipolaire (réel)

L'inondation mondiale de pétrole augmente rapidement. Comme nous l'avons vu dans «Inondations de pétrole (1): le royaume est de retour», les décisions prises par les membres de l'OPEP et la Russie de ne pas réduire la production de pétrole, alors que l'Arabie saoudite fait baisser les prix, relèvent bien davantage de la politique et des stratégies énergétiques l'économie et la «main invisible» de la logique de «l'offre et la demande». Nous allons maintenant nous concentrer sur ce que l'évolution du marché pétrolier actuel révèle à propos de la géopolitique actuelle et future. Depuis la fin novembre, en particulier depuis la réunion de l'OPEP du 27 novembre, les prix ont continué à baisser, tandis que les principaux producteurs, notamment l'Arabie saoudite, la Russie, l'Iran et les entreprises privées américaines ont tous décidé, pour des raisons qui leur sont propres. , Maintenir […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Egypte et sécurité climatique

Since 2008, when massive food riots took place, followed by the “Arab spring revolution” in 2011, Egypt has become a land of political, religious and social conflicts (Krista Mahr, “Bread is life: food and protest in Egypt“, Time Magazine, January 31, 2011; Georges Corm, Le Proche-Orient éclaté, 2012), some of them between armed militant and religious factions on the one hand, the police, the military and the secret services, on the other. Meanwhile the civil society strongly emerges. Beyond spectacular events, the causes of these domestic political and religious conflicts are rooted, among other factors, into international and climate change dynamics. In effect, Egypt’s society and politics are deeply affected by the entanglement of economic, political, environmental and climate change […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Sécurité et durabilité: l'avenir de l'Égypte?

La nouvelle constitution de la République arabe d'Égypte, approuvée en janvier 2014, énonce dans quatre articles les droits et les devoirs de l'État et des citoyens concernant le canal de Suez, l'environnement et les ressources naturelles et le Nil. Ces articles ont une signification politique et stratégique dans la situation actuelle en matière de sécurité intérieure, dominée par les tensions croissantes entre l'armée et les Frères musulmans et par une situation économique catastrophique, exacerbée par le contexte environnemental et international de l'Égypte et des pays riverains du Nil. Pour comprendre la situation politique et stratégique de l'Égypte, aujourd'hui et au cours des vingt prochaines années, nous devons examiner le contexte de la crise actuelle de sa durabilité nationale (Valantin, Égypte, changement climatique et la longue ressource […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

The Red (Team) Analysis Weekly 149 - Signaux de guerre et de faiblesse

Editorial – War and Weak Signals – While progressing through the raw mass of information of The Weekly and editing it, initially, it seemed obvious the editorial should focus on Obama’s visit to Asia, the TPP and especially on the U.S. President’s assertion in the Yomiuri Shimbun regarding the disputed Diaoyu/Senkaku Islands: “The policy of the United States is clear — the Senkaku Islands are administered by Japan and therefore fall within the scope of Article 5 of the U.S.-Japan Treaty of Mutual Cooperation and Security. And we oppose any unilateral attempts to undermine Japan’s administration of these islands” (through Stars & Stripes). The accommodating Chinese News reactions to this American statement, as a willingness to keep the U.S. outside the dispute, are […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

The Red (Team) Analysis Weekly 146 - Étude de cas en escalade: l'OTAN, les États-Unis et la Russie

Editorial – A case study in escalation: NATO, the U.S. and Russia. If we very coldly look at how the situation is evolving between NATO, the U.S. and Russia, then it seems undeniable that we are in the case of a serious escalation, which is also getting larger and deeper. The hope for de-escalation the Kerry-Lavrov meeting had created, followed by the start of a removal of the Russian troops from the Russian territory close to the Ukraine border, as observed by Reuters and noted by the BBC (see Jonathan Marcus, first question, Doorstep statement by NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen, 1 April – video) stopped with NATO’s series of declarations, starting with “Unfortunately, I cannot confirm that Russia is withdrawing […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

The Red (Team) Analysis Weekly No140 - Une nouvelle configuration stratégique en Extrême-Orient et dans le monde?

Éditorial - Vers une nouvelle configuration stratégique en Extrême-Orient et dans le monde? Japon, Chine, États-Unis et Russie - Comme beaucoup se concentrent sur la dernière vague de manifestations mondiales, en Ukraine, au Venezuela et en Thaïlande (bien que la situation y soit beaucoup moins soulignée dans les nouvelles à crowdsourced), ou […]

Le Pakistan et la «longue tempête»

Les événements montrent que le Pakistan est sur la ligne de front la plus avancée du changement climatique. Comment devrions-nous donc relire les situations géopolitiques, géostratégiques et nationales déjà complexes et en interaction du Pakistan et que cela signifie-t-il stratégiquement pour la région et le monde?

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Climat de changement sur la mer Rouge

Depuis le «printemps arabe» de 2011, une série de dictatures anciennes et enracinées ont été renversées (Georges Corm, Le Proche-Orient éclaté, 2012), de la Tunisie au Yémen, ou, comme en Syrie, remplacées par un monstre civil. guerre. Cependant, les forces politiques très complexes ainsi déchaînées ne sont pas uniquement enracinées dans le contexte social, politique et religieux changeant du Moyen-Orient. De nouvelles dynamiques socio-environnementales sont également apparues, révélant la terrible vulnérabilité de certaines de ces sociétés, sur le point de perdre les ressources mêmes dont elles dépendent. Ils ont donc du mal à trouver de nouvelles ressources ou de nouveaux moyens dans un contexte stratégique très tendu. Ces nouvelles tendances sont particulièrement impressionnantes autour de la mer Rouge, où les relations de pouvoir au Moyen-Orient sont profondément transformées […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

Survivre dans le golfe d'Aden: un nouveau paradigme stratégique pour l'avenir de la région

Le 15 septembre 2013, des saboteurs ont fait sauter l'oléoduc reliant les champs pétrolifères yéménites situés au nord du terminal d'exportation de Hodeidah, sur la côte de la mer Rouge. C'était la troisième fois en deux mois. Entre-temps, la vie politique yéménite a également été marquée par un déluge de frappes de drones américains contre des militants d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQAP). Le 18 octobre, une milice de militants islamistes armés et bien organisés a attaqué une base militaire yéménite dans le sud-est du pays, précédée d'un attentat-suicide à la voiture piégée, tuant cinq soldats. Les deux semaines qui ont suivi ont été marquées par des attaques et des manifestations sans fin, contre le gouvernement ainsi que par la violence sectaire, faisant des dizaines de morts. En attendant, de l'autre côté du golfe de […]

Pour accéder à cet article, vous devez devenir l'un de nos membres. Log in si vous êtes membre.

FR
EN FR